Pourquoi s’échauffer avant de courir ?

courir_les_conseils_d_un_champion_4-3-734x551Pour beaucoup d’entre vous, la course à pied est à juste titre une activité associée à une notion de liberté, d’indépendance.
Après tout, on chausse ses runnings dès que l’on en a envie et l’on part trottiner dans son quartier sans se poser d’autres questions. En commençant doucement, vous vous dites que vous participez à l’échauffement musculo-tendineux et à la montée en puissance du rythme cardiaque. Ce qui n’est pas fondamentalement faux, mais certainement pas le meilleur choix en termes d’efficacité immédiate et de longévité de votre activité préféré.
En effet, en consacrant quelques minutes à un échauffement spécifique, vous optimisez l’ensemble de votre séance tout en diminuant de façon drastique les blessures les plus courantes liées à la course à pied : tendinites, bursites , périostite, entorse, contracture, déchirure…

PDPDV314-014-resized

La course à pied est une activité qui met en jeu et de manière complexe une séquence de mouvement inscrite dans notre cerveau un peu comme un programme informatique.

L’auto massage avec le bâton puis les exercices d’échauffement spécifique vont permettre de passer d’un état de repos ou de veille corporel à un état nécessitant la parfaite synchronisation de tous les muscles, tendons et articulations impliqués dans chaque foulée que vous allez effectuer.

Ces exercices vont également permettre de regagner ou de maintenir la mobilité et la stabilité fondamentale autour des articulations clés comme la colonne vertébrale, les hanches, les chevilles.

Les auto massages rapides et avec une pression faible et la séquence d’échauffement augmentent la température interne de l’organisme et la température musculaire, ce qui rend le système plus élastique. Ils permettent aussi de laisser le temps de latence nécessaire au système cardio-vasculaire et cardio-pulmonaire de monter en puissance en améliorant l’ensemble des échanges gazeux.

Pour chaque exercice je vous suggère en moyenne 5 à 10 répétitions effectuées progressivement et en essayant d’augmenter l’amplitude de vos mouvements. Au fil des répétitions. Les exercices s’enchainent sans récupération et vous devez sentir progressivement vos muscles chauffer et être légèrement essoufflé.

Ces exercices s’exécutent en cherchant à s’auto-grandir tout le long et en limitant les compensations corporelles. Si l’équilibre est un problème, utilisez un support à côté de vous comme un banc, une voiture, un arbre pour vous aider, mais essayez de progressivement devenir indépendant.

  1. Une question, une remarque, une demande de devis ? C'est rapide !

Album photos